Comment éviter l'ennui au travail ?


Le bore-out ou syndrome de l’inactivité au travail, touche, selon les études, entre 15 à 25 % des employés belges. Pour éviter qu’il ne débouche sur des conséquences sanitaires, il existe des solutions simples.

  1. En parler à son chef. Rester seul dans son coin ne fera que conforter le malaise. Allonger le peu de tâches que l’on a à faire n’est pas une solution non plus. S’ouvrir à son patron est, de loin, la meilleure façon de limiter les périodes de creux et de repartir sur des projets passionnants.

  2. Elargir son horizon. Les autres départements de la société sont peut-être en recherche de compétences ou de main-d’œuvre.

  3. Prendre des initiatives. Si vous n’avez pas assez de travail, peut-être pouvez-vous vous en créer. Puisque vous avez du temps, utilisez-le pour réfléchir à des projets que votre département, voire votre entreprise, pourrait mener à bien.

  4. S’impliquer dans la vie de l’entreprise. Votre « temps libre » peut aussi être mis à profit pour s’occuper de projets transversaux qui améliorent le quotidien de votre société. Par exemple, des projets de mobilité verte, participation à des événements extérieurs au nom de l’entreprise, etc.

  5. Suivre des formations. Si votre programme de tâches comporte de nombreuses plages vides, vous pourriez les mettre à profit pour suivre des formations complémentaires et améliorer vos compétences.

  6. Animer la vie de votre département. Organiser des sorties, des événements ponctuels (lunch à l’extérieur, verre le vendredi soir) ou des activités sportives en groupe permet d’augmenter le plaisir de se trouver au bureau et rend, fatalement, moins pénibles les périodes d’inactivité.

#Boreout #Ennuie #Travail #fid

Featured Posts
Recent Posts